Blog page

Votre maison ou appartement est le reflet de votre personnalité. Il faut vous y sentir bien et en sécurité. Pour cela, la rénovation de votre menuiserie , intérieure comme extérieure, est essentielle. En effet, une menuiserie en mauvais état peut conduire à une mauvaise isolation thermique et/ou phonique. Bien isoler est donc essentiel, et en ce sens le choix du matériau utilisé joue un rôle primordial, car l’impact sur votre chauffage, et donc sur vos factures, est immédiat.

De quoi parle-t-on quand on parle de menuiserie ?

Comme nous l’avons déjà évoqué, il existe deux types de menuiseries. La première, dite « extérieure », qui englobe vos fenêtres, vos volets, vos battants, vos dormants et votre/vos portes d’entrée, etc. La seconde, que l’on appelle menuiserie « intérieure » regroupe vos portes d’intérieur, vos escaliers, votre parquet, vos boiseries (poutres, lambris) et même vos meubles (par exemple vos placards) ! Avec le temps, ces objets, aussi solides soient-ils, ont tendance à s’abîmer. Ils sont fragilisés par les intempéries ou l’humidité entre autre choses. C’est pourquoi, dès le départ, votre choix doit se porter sur des matériaux de qualité, dont il faut prendre soin par la suite afin de les préserver sur la durée. Il est de toute façon nécessaire de rénover sa menuiserie au moins tous les dix ans, afin de garantir la bonne isolation de votre logement.

Dans un premier temps, il vous faudra faire appel à un professionnel qui viendra poser un diagnostic sur l’état de votre menuiserie. Ensuite, selon vos envies et vos besoins, il existe plusieurs matériaux possibles pour la rénovation :

  • Le bois : très apprécié du point de vue esthétique, il confère un habillage à la fois unique et fonctionnel. En effet, il confère à votre logement une meilleure isolation phonique et thermique. Il offre par ailleurs l’avantage d’être un matériau souple et facile à travailler, ce qui permet de faire du sur-mesure. Le bois pour votre menuiserie intérieure et extérieure est donc fortement recommandé. Le bémol ? Il nécessite plus d’entretien que le PVC et l’aluminium et est donc plus couteux. En effet, il faut le poncer, le repeindre ou y appliquer de la lasure régulièrement (au moins tous les dix ans).
  • L’aluminium : tout comme le bois, il séduit par son esthétique. Apprécié pour son élégance et son aspect moderne, il a l’avantage de se décliner en plusieurs couleurs. Il est aussi possible de faire la demande d’une menuiserie « mixte », alliant bois et aluminium. Bien que moins performant que le bois, il est aussi gage d’une bonne isolation phonique et thermique. Il est surtout prisé pour la menuiserie d’extérieure, car il résiste davantage aux intempéries.
  • Le PVC : moins noble que ces cousins le bois et l’aluminium, le PVC n’en demeure pas moins un matériau recommandé et apprécié par les clients. En plus d’être plus sobre, il est aussi léger et pratique à installer. Il a par ailleurs l’avantage de présenter un bon rapport qualité/prix. En effet, contrairement aux deux autres mentionnés ci-dessus, son besoin d’entretien est minime (il suffit de le nettoyer à l’eau et au produit de temps en temps).
  • Ces trois types de menuiseries sont éligibles au crédit d’impôt, car ils permettent une meilleure isolation thermique, et donc présentent un intérêt sur le plan énergétique. En effet, de récentes estimations affirment que cela pourrait faire baisser de 20% votre facture de chauffage.