Blog page

Cela ne semble pas toujours si évident, mais la peinture en bâtiment vient ajouter la touche finale à votre logement ! C’est elle qui vous permet d’habiller votre petit nid pour en faire un espace qui vous ressemble. Le revêtement, le choix des couleurs, c’est à vous de choisir ce qui conviendra le mieux à vos espaces. Mais contrairement aux idées reçues, la peinture en bâtiment relève de techniques d’exécution complexes. Il est donc recommandé de faire appel à des professionnels qui sauront prendre grand soin de vos murs et de vos plafonds.

Couvrir les sols et protéger les surfaces

Tout bon professionnel de la peinture en bâtiment qui se respecte doit impérativement commencer par protéger votre mobilier et vos surfaces au sol afin d’éviter de les endommager avec ses peintures et ses produits. A l’aide de bâches, il recouvrira le tout avant de commencer son travail.

Une peinture de qualité et un travail irréprochable ne s’obtiendront qu’après de longues heures de préparation. La peinture est en effet le dernier maillon de la chaîne du travail en bâtiment. Dans un premier temps, les peintres doivent entreprendre le nettoyage des murs et des plafonds (poncer, gratter, lisser… etc.) afin de boucher les trous, retirer les impuretés ou les tâches d’humidité. Cela permet d’obtenir une surface plane, sur laquelle ils pourront appliquer leurs différents enduits et peintures.

Comment procède le peintre en bâtiment ?

Il existe un travail colossal en amont, au cours duquel le peintre va étudier l’espace, avant de le nettoyer et le corriger pour l’harmoniser. Certaines surfaces, parfois anciennes (par exemple des poutres ou des moulures) ont besoin d’un traitement préalable avant d’être recouvertes de plusieurs couches de peinture. De même, certains supports ne tolèrent pas certains types de produits, il est donc essentiel que le peintre fasse une étude préalable des surfaces à recouvrir ou rénover. Dans certains cas, la structure (par exemple de vieux murs) doit faire l’objet d’un traitement contre l’humidité. Il arrive aussi que le peintre soit dans l’obligation de retirer d’abord les anciennes couches de peinture avant d’en appliquer de nouvelles. Pas si simple que ça la peinture en bâtiment !

  • Colmater les brèches et boucher les trousCette mesure est essentielle pour obtenir une surface plane. Il arrive parfois que le peintre doive appliquer en plus une couche d’enduit si la surface obtenue n’est pas assez lisse.
  • L’importance de la sous-couchePour garantir un résultat durable et de qualité, la sous couche joue un rôle crucial. C’est elle qui va permettre une bonne adhésion des couches de peinture finale.
  • Les finitionsAu pinceau, au rouleau ou encore au pistolet, les professionnels de la peinture en bâtiment recommandent généralement quatre à cinq couches finales de peinture afin de garantir un rendu de qualité et des finitions durables. Toutefois, pour des raisons économiques, beaucoup choisissent de n’appliquer que deux à trois couches.

Comme nous l’avons déjà mentionné, il s’agit d’un travail délicat et complexe, d’autant que les matériaux n’ont de cesse d’évoluer. Il existe aujourd’hui une vaste palette de choix en terme de finitions (paillettes, gouttelettes, effets patinés, froissés ou encore épongés, etc.), il y en a pour tous les goûts et c’est essentiel pour vous sentir chez vous ! Le choix d’une couleur plutôt qu’une autre pour l’une de vos pièces n’est pas anodin. Une couleur, un motif, n’oubliez jamais que le moindre détail compte !